Les intempéries et la circulation

Publié le

Gouraya, le 30 janvier 2005

 

Bonjour tout le monde,

 

La neige commence à fondre sur les montagnes assez proches. Paradoxalement c’est à Beni-Ali où la neige est la plus persistante. D’habitude c’était du côté de Aghbal.

 

 Il fait 7°C mais le froid parait plus ardu avec un léger vent d’Ouest.

 

Les rues à l’intérieur de Gouraya déjà assez défoncées auparavant par la faute de « non gestion » des responsables locaux,  ont subi l’effet des intempéries. On note l’apparition de nids de poule partout. Il devient extrêmement difficile de se déplacer en voiture.

Les piétons ne  sont  pas mieux lotis. Il faut jongler avec les flaques d’eau et les trottoirs abîmés.

J’ouvre une parenthèse pour demander à  la mairie d’arracher tous ses hideux arbres qui gênent  la circulation des piétons sur les trottoirs: Dans certains endroits, on est obligé d’emprunter la route pour voiture pour contourner ces obstacles.

Les trottoirs ne sont pas assez larges pour permettre de planter des arbres. Il existe des normes

Les arbres défoncent la chaussée et les murs des habitations par leurs racines (je ne parle pas ici de la nature des arbres non adaptés).

Voila un coup de gueule

 

A bientôt

Publié dans Opinions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article