Gouraya sous la neige

Publié le par un habitant de la ville

Bonjour,

Exceptionnel, du jamais vu de mémoire d’hommes. La ville de Gouraya est sous la neige avec une couche de 15 cm le matin. La neige est au bord des ressacs des vagues. La ville est recouverte d’un manteau blanc. Toutes les montagnes environnantes sont d’un blanc immaculé.

La nuit, la température est descendue à -2°C. Actuellement, elle avoisine les +3°C. La neige bien qu’elle commence à fondre est encore sur les toits et sur les arbres.

 

L’électricité joue au yo-yo. Il est extrêmement difficile de se chauffer avec des appareils électriques (en plus qu’ils soient chers à la consommation). Le gaz devient une denrée rare (avec des prix dépassant les 300 DA la bombonne, hormis l’augmentation inhumaine de son prix par un gouvernement qui ne se soucie guère de la survie d’une frange de sa population). On se chauffe comme on peut.

 

Ailleurs, la neige a fait plus de dégâts, les routes sont bloquées. Nous voyons énormément de taxis avec des immatriculations des willayas de l’Ouest (22, 27, 29, 31, 02,44 emprunter nos routes pour contourner le blocage des routes de la route d’Oran.

 

Heureusement qu’il y encore des fruits et légumes tout de même avec des prix majorés de 20 à  30 %.

 

A bientôt.

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

akim 28/01/2005 13:18

Bonjour je viens de découvrire votre site, je vous ecris car je suis a la recherche d'une personne a grande capacité de rédaction vivant en Algerie.
Je souhaiterai savoir si vous seriez intérrésser de faire partie de notre equippe sur le site de Gouraya.org que vous connaissez a ma connaissance.
En effet je recherche une perssonne qui rédige des infos  sur gouraya et ces environs en temp réel et surtout dans ces temps libres.
J'ai essayer de vous contacter autrement que par la rubrique commentaire(aucun formulaire ou email sur votre site).
vous pouvez me contacter a cette adresse a.aider@free.fr.
Cordialement,
Salam 
@kim
Ps : vous pouvez suprimer ce message apres l'avoir lu biensur.