Les palmiers de Gouraya

Publié le par Un habitant de Gouraya

Bonjour la communauté,

 

 Sur la route des palmiers qui mène de l’ex Gendarmerie et actuellement police communale vers la rue principale, un palmier est en train de mourir car les palmes ont été mal enlevées et rien n’est fait pour le soigner. C’est triste de perdre presque un des symboles de Gouraya.

 

 

Gouraya a aussi perdu un autre symbole en la personne de Mr Imamouine dit Tchimam, figure emblématique de la ville de Gouraya, c’est lui qui ouvrait et fermait les vannes du château d’eau alimentant la ville de Gouraya. Son enterrement a eu lieu aujourd’hui. Allah Yarahmou.

Hier, il a neigé très légèrement sur les montagnes de Gouraya, à Béni-Ali et à Aghbal. Il fait pour Gouraya un temps relativement glacial : 12 °C.

Allez à bientôt

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

IMELHAINE 11/03/2006 19:50

Merci à vous de nous informez sur la vie de notre village. Continuez comme ça avec ce ton critique qui je l'espère fera prendre conscience à nos responsables et à nos concitoyens de réagir .Il n' y a pas de fatalité si on ne peut pas changer le sort du monde , on peut décider et commencer par se changer soi-même. Au sujet de cette nouvelle qui m'attriste , je pense que cette allée de palmiers ceux sont nos Champs Elysées alors j'espère que l'on trouvera une solution pour préserver et protéger nos chers palmiers emblématiques de notre village.Bon courage et bonne santé pour continuer à nous informer .